siege-auto-quel-age-poids

Le siège auto jusqu’à quel âge pour son bébé?

Chaque année, plusieurs milliers se blessent gravement ou perdent la vie dans des accidents de la route pour défaut de ceinture ou de siège. Comme les adultes et les adolescents, les enfants et bébés doivent être attachés au siège arrière avec un rehausseur de siège. Le but est d’assurer leur sécurité, surtout en cas de freinage brutal ou d’accident. Il faut savoir que le siège auto pour enfant est le seul outil capable d’offrir une protection adaptée à votre enfant. Alors, jusqu’à quel âge l’utilisation d’un rehausseur est-elle obligatoire ? Réponse dans cet article.

Qu’est-ce qu’un siège auto pour enfant ?

Un siège auto ou siège pour enfant est un dispositif installé à l’arrière d’une voiture et qui permet d’assurer la protection de l’enfant en cas de freinage ou d’accident. On estime aujourd’hui que beaucoup de morts accidentelles d’enfants auraient pu être évitées si la voiture était équipée d’un siège auto conforme à la réglementation. Un siège auto est fixé à l’arrière du véhicule à travers la ceinture de sécurité. Certains modèles disposent du système de fixage Isofix. En Europe, il existe une réglementation assez stricte concernant les sièges auto pour enfants avec la directive 91/671 puis modifiée par la directive 2003/20/CE. Pour le cas de la France, l’utilisation d’un siège pour enfant est obligatoire depuis 1992 pour les enfants de moins de 10 ans. Les conducteurs qui négligeraient cette exigence risquent une contravention de niveau 4.

Les avantages et inconvénients des sièges auto pour bébé ?

Les sièges auto sont des équipements indispensables pour les parents. Cependant, pour bien son modèle, il est important d’en savoir plus sur leurs avantages et inconvénients.
Parmi les avantages, nous avons le fait que les sièges auto pour enfants présentent de nombreuses options de sécurité et de confort. Un siège pivotant, par exemple, propose plusieurs options et ceci est sans doute l’un de ses plus gros avantages. Grâce à sa fonction inclinable, votre bébé pourra s’endormir facilement durant le voyage. De plus, la plupart des modèles disposent de réducteurs de sièges qui permettent d’assurer un confort optimal au bébé. Avec le système Isofix, l’installation d’un siège auto enfant est largement facilitée tout en étant suffisamment stable. Un siège auto dispose également de protections latérales, de harnais de sécurité et de coussinets confortables. Ceux-ci sont plus ou moins rembourrés en fonction du modèle choisi. Par ailleurs, la plupart des sièges auto disposent de housses lavables.

Parmi le lot d’inconvénients que l’on peut retrouver avec les sièges auto, nous avons les dossiers qui sont parfois trop encombrants lorsqu’il s’agit d’installer ou retirer le siège auto. De plus, les sièges auto, quel que soit le modèle choisi, ont tendance à réduire l’espace disponible à l’arrière. Si vous avez besoin de le retirer plusieurs fois pour changer de véhicule, il faut dire qu’ils sont souvent très encombrants, surtout pour les sièges avec de grandes dimensions. En outre, le prix est un facteur peu attrayant lors de l’achat d’un siège auto pour enfant. Bien entendu, la sécurité de votre enfant n’a pas de prix. Il est d’ailleurs déconseillé d’acheter des modèles d’occasion, car les défauts d’usage réduisent la capacité de protection de l’équipement.

Siège auto bébé : jusqu’à quel âge ?

Selon la norme R129, le choix d’un siège auto doit essentiellement se baser sur le poids de l’utilisateur. Du coup, jusqu’à 10kg, vous devez attacher votre enfant grâce à un lit nacelle que vous allez placer sur la banquette arrière ou sur le siège auto que vous allez placer sur le dos de la route. La sécurité du bébé sera alors optimisée par le filet de retenue qui est fixé à la banquette grâce aux ceintures. Ensuite, le bébé sera en position semi-allongée, car il ne peut pas s’asseoir.

Jusqu’à ce que votre bébé atteigne le poids de 13kg (de la naissance à 2 ans), vous devez utiliser un lit-nacelle ou un siège qui fait dos à la route.

Pour un poids d’environ 19 kg (de 9 mois à 5 ans), vous devez placer le bébé dans un siège à harnais ou un siège réceptacle. L’équipement est ensuite fixé au moyen d’un harnais qui va ensuite entourer sa taille.

Si votre enfant atteint les 25 kg (de 3 à 8 ans), il faudra miser sur un rehausseur que vous pourrez installer directement sur la banquette arrière. L’accessoire est fixé ensuite grâce à la ceinture de sécurité que vous pourrez placer au niveau des orifices qui sont intégrés aux accoudoirs.

Pour un enfant de 36 kg (de 6 à 12 ans), vous pourrez utiliser un rehausseur qui va directement s’implanter sur le siège arrière. Dans ce cas, le dispositif et l’enfant sont retenus par la ceinture de sécurité.

Quelques modèles de sièges auto pour enfants sur le marché

Pour les enfants de 0 à 12 ans, il existe plusieurs sièges auto enfants sur le marché pour garantir la sécurité de votre enfant. Parmi les modèles plus en vus, nous avons :
· Le lit nacelle : conçu pour les nouveau-nés et vous pouvez orienter vers le siège coque ou vers la nacelle. C’est un outil confortable et surtout très adapté pour les longs voyages.
· Le siège auto coque : c’est un modèle qui offre une position semi-allongée à votre bébé. Celui-ci est maintenu par un harnais disposant d’une sangle d’entrejambe. C’est un modèle très apprécié, car il offre de meilleures garanties de sécurité à votre bébé, quel que soit le trajet.
· Le siège auto baquet : c’est un modèle qui permet de maintenir votre enfant dans une position assise bien confortable à l’arrière du véhicule. Pour vos départs en vacances, il pourra observer de loin les paysages.
· Le siège auto évolutif est, quant à lui, un modèle disponible chez plusieurs marques et permet de couvrir plusieurs tranches d’âges. Les sièges évolutifs sont surtout des modèles plus chers à l’achat, mais qui vous permettent de réaliser des économies non négligeables sur la durée. Cependant, si vous partez régulièrement en vacances en famille, ces modèles de sièges peuvent s’user plus rapidement que les autres modèles.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *