siege-auto-bebe

Disposer d’un siège auto pour bébé n’est pas une option. En effet, il s’agit d’une obligation et ce dès les premiers jours de l’enfant. Néanmoins, il n’est pas toujours évident de le choisir. Au vu du nombre de modèles disponibles sur le marché, les parents sont parfois déboussolés et ne savent pas comment choisir celui qui conviendra à bébé. Entre les nacelles, les combinés ou les évolutifs, il est difficile de se décider. Afin de savoir comment le sélectionner, il existe un certain nombre de critères à prendre en compte.

Le siège auto, un indispensable dés d’une naissance

Le siège auto ou siège enfant est un dispositif qui vise à assurer la sécurité de l’enfant dans une voiture. Très important, il permet de préserver l’enfant lors d’un accident de la route par exemple. De plus, il assure un confort et une sécurité optimale lors de tous les déplacements quotidiens en compagnie de bébé. Fixé au siège à l’aide de la ceinture de sécurité, les sièges auto peuvent aussi être stabilisé grâce au système ISOFIX. Ce système est caractérisé par la mise en place de deux pièces métalliques destinées au verrouillage du siège auto bloquant ainsi le siège à sa base et en son dossier. Tous les véhicules neufs en disposent depuis 2011.

En pratique, le siège auto doit être positionné dos à la route. Ce déplacement n’est pas le fruit du hasard mais plutôt le résultat d’étude faite par Bertil Aldman qui après avoir travaillé sur la sécurité routière dont il fait le sujet de sa thèse, il arriva à la conclusion que les enfants devaient être placés dos au sens de marche afin d’assurer leur sécurité lors des trajets en voiture. Il se basa sur les recherches effectuées par la NASA axés sur le positionnement des astronautes lors des lancements de fusées.

Trouver le modèle adapté

Depuis juillet 2013, les sièges auto ne sont plus regroupés par la classe mais par catégorie âge/poids. Pour être certain de choisir le bon, il faut donc dans un premier temps se référer à ce tableau.

La réglementation

Avant d’approfondir les recherches, il est important de savoir ce que dit la législation français à propos du siège enfant. Tout enfant de moins de dix ans doit disposé d’un siège auto. Le siège bébé doit être installé à l’avant, dos à la route avec le système d’Airbag désactivé pour être un double choc lors d’un accident. En cas de non-respect des consignes de sécurité, le conducteur du véhicule encoure jusqu’à 750 euros d’amende. Concernant les normes à vérifier, le site www.monsiege-auto.com indique que le siège auto doit être inclue soit dans le norme R44 regroupant les dispositifs auto en 5 catégorie, soit la norme R129 ou Isize qui se base plutôt sur la taille que le poids de l’enfant. Actuellement, le second norme est la plus répandue.

Les différents catégories

  • Le groupe 0 regroupe tous les sièges auto destinés aux nouveaux nés jusqu’à 10kg ou 70cm selon la norme Isize. Renforcé, son ergonomie permet de préserver le nourrisson encore fragile des arrêts brutaux ou chocs. Dans ce groupe, on retrouve aussi les lit-nacelles qui permettent d’effectuer des trajets en position dos-plat. Néanmoins, assez encombrant, il requiert tout l’espace de la banque arrière et selon le modèle de la voiture, son installation n’est pas envisageable.
  • Le groupe 0+ lui est la version allongée de la classe précédente et est adapté à un bébé de 13 kg ou 80cm. Les modalités d’installation sont identiques à celles du groupe 0.
  • Le groupe 1, de 9 à 18kg ou jusqu’à 1 mètre, est fait pour les enfants se tenant déjà bien assis.
  • Le groupe 2 vise à sécuriser les trajets lorsque les enfants sont déjà un peu plus grand et peu être utilisé jusqu’à 10 ans. Il s’agit généralement de rédacteur avec dossier.
    Pour un bébé, ce sont les groupes 1 et 2 qui sont à sélectionner.

Notre TOP 3

Le combiné

Les sièges auto combinés permettent de limite l’achat à un siège auto de la naissance aux 10 ans de l’enfant. Ce type de siège auto s’adapte donc et évolue en fonction de l’âge mais surtout de la taille de l’enfant. De plus, ce type de siège auto peut être compatible avec une poussette. Sa mobilité et sa flexibilité liée à ses différents degrés d’inclinaison sont ses points forts. Pour être certain de choisir le bon, il faut être attentif à sa confection et notamment le design des sièges, la protection rembourrée sur les sangles ainsi que son tissus de protection. Côté installé, il doit impérativement être positionné dos à la route.

Le gagnant du test : Maxi Cosi Siège enfant AXISSFIX

La nacelle

Particulièrement adapté aux plus petits, la nacelle, ou coque, permet d’offrir au bébé un confort incomparable lors des trajets quotidiens mais aussi et surtout les longs voyages en voiture. Ce type de siège auto ne peut quant à lui être utilisé que jusqu’au six mois environ de l’enfant. De la poussette sur laquelle il repose à la banquette du véhicule, sa mise en place se fait assez facilement. Par système de clips pour la poussette et à l’aide des ceintures de sécurité pour la voiture. Dans ce couffin sécurisé, le bébé est maintenu par un harnais ou une simple ceinture.

Le gagnant du test : EVOLUNA I-SIZE2

L’évolutif

Ce siège auto s’adapte à bébé et à son évolution de sa naissance à ses 18 kg. Il répond donc aux exigences des groupes 0+ et 1. Dans un premier temps, il sera installé dos à la route comme un siège auto conventionnel puis lorsque le bébé parvient à bien tenir sa tête, à partir de 9 mois environ, il peut être finalement mis face à la route. Afin d’être la sécurité en toute circonstance, il est capital d’atteindre que le bébé maintient suffisamment sa tête pour ne pas endommager irrémédiablement la région cervicale.

Le gagnant du test : REVO 360° STORM (groupe 0+/1)

Notre choix

La sécurité et le confort sont, pour nous, les deux critères à ne pas mettre à l’écart. C’est pourquoi, selon nous, le grand gagnant de ces tests est incontestablement la coque-nacelle. Sûr, ultra confortable, le nourrisson ne sera ainsi pas déranger lors des trajets tout en étant incroyable sécurisé.